Le tram T8 aujourd’hui

L'actuel tram T8 à Villetaneuse

Le tram T8 a été mis en service en décembre 2014. Long de 8,46 km, il dessert les communes de Saint-Denis, Épinay-sur-Seine et Villetaneuse dans le département de la Seine-Saint-Denis (93). Composé de 17 stations, il relie la station Saint-Denis Porte de Paris aux stations Villateneuse-Université d’une part et Épinay-Orgemont d’autre part via :

  • Un tronçon commun sur la commune de Saint-Denis, au départ de Saint-Denis Porte de Paris, en correspondance avec la ligne 13 du métro. Ce tronçon dessert notamment la gare de Saint-Denis (RER D, Transilien H, Tram T1) ;
  • Une branche sur la commune d’Épinay-sur-Seine, permettant notamment de desservir la gare d’Épinay-sur-Seine (RER C, tram T11 et le quartier d’Orgemont) ;
  • Une branche sur la commune de Villetaneuse, desservant en particulier le pôle universitaire et urbain (en correspondance avec le tram T11).

Le projet en bref

Perspective du futur tram T8 à la station Condorcet, sur la rue des Fillettes

Situées au sud du département de la Seine-Saint-Denis et au nord de la Ville de Paris, les communes de Saint-Denis et d’Aubervilliers constituent avec les 18ème et 19ème arrondissements de Paris un territoire dynamique. De nombreux projets d’aménagement et d’infrastructures vont y voir le jour dans les prochaines années, créant de nouveaux logements, bureaux et équipements générateurs de déplacements.

Le projet de prolongement du tram T8 vise à accompagner cette transformation et à renforcer les liens entre le nord parisien et le département de la Seine Saint-Denis. Long de 5,5 km, le futur tramway reliera Saint-Denis Porte de Paris à la Gare Paris Rosa-Parks en 21 minutes et facilitera les déplacements de 8 000 voyageurs supplémentaires par jour.

Les objectifs du projet

Perspective du futur tram T8 au croisement du cours du Ru de Montfort avec la rue Danielle Casanova
  • Offrir un service de transport pour desservir les principaux équipements sportifs, scolaires ou de santé.
  • Améliorer l’offre de transports en commun en créant des correspondances efficaces avec les autres lignes structurantes du réseau de transports, actuelles et futures (bus, RER, tramway…).
  • Rendre plus accessibles les nombreux pôles d’activités du territoire, comme celui de La Plaine, un des plus importants d’Île-de-France, et les quartiers d’habitation, tant existants qu’en projet.
  • Créer des itinéraires continus et confortables pour les déplacements alternatifs : piétons, vélos…
  • Accompagner le développement du territoire en pleine mutation.

Le tracé

Perspective du futur tram T8 à la station Front Populaire

Le tracé retenu se décompose en 3 secteurs :

  • Le secteur au nord, à Saint-Denis, qui permet la desserte du quartier du Franc Moisin ;
  • Le secteur central dans le secteur de la Plaine, à Saint-Denis et Aubervilliers, qui permet de desservir le quartier d’activités existant autour du Stade de France, ainsi que les secteurs en développement de la ZAC Montjoie, du CPRU Cristino Garcia Landy, du Campus Condorcet, de la ZAC Nozal Front Populaire, des Entrepôts et Magasins Généraux de Paris (EMGP) et du secteur Gare des Mines Fillettes ;
  • Le secteur au sud, à Saint-Denis, Aubervilliers et Paris, qui dessert l’îlot Chanel, le centre commercial Le Millénaire et la Porte d’Aubervilliers et se maille au RER E et au tram T3b à Paris Rosa-Parks.

Le projet s’accompagne de la création de 9 stations, distancées d’environ 500 mètres chacune. L’implantation de ces stations répond à différents impératifs :

  • Assurer la desserte des principaux pôles générateurs de déplacements et des grandes zones d’habitat et d’emploi en développement ;
  • Assurer un maillage cohérent du territoire avec les autres modes de transport ;
  • Assurer une exploitation performante de la ligne en optimisant sa vitesse.

Le terminus à Rosa-Parks : les variantes

Variante A

Après avoir emprunté l’avenue de la Porte d’Aubervilliers, le tramway traverse le boulevard des Maréchaux/Macdonald avant de s’arrêter sur l’îlot central du pont routier de la rue d’Aubervilliers. Le terminus est donc en hauteur par rapport au parvis de la gare Rosa-Parks. La liaison piétonne, entre le terminus et le parvis est assurée par la rampe actuelle, par la création d’un escalier ou d’un ascenseur et par la création d’un cheminement piéton longeant les voies du tram T3b et le réseau des voies du RER E entre la rue d’Aubervilliers et le parvis de Rosa-Parks. Tous ces cheminements sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.

VarianteA

Variante B

Après avoir emprunté l’avenue de la Porte d’Aubervilliers, le tram T8 tourne sur le boulevard Macdonald pour s’arrêter au sud de celui-ci, au plus près du passage piéton qui permet d’accéder au parvis nord de Rosa-Parks.

VarianteB

De nombreuses correspondances

Les correspondances de transport avec le projet de prolongement du tram 8

Le tram T8 parcourt le sud de la Seine-Saint-Denis. Grâce à son tracé astucieux, il établit de nombreuses correspondances avec les autres grands modes de transports du territoire. Les correspondances avec les bus et le déploiement de nouveaux itinéraires cyclables sont aussi pris en compte dans le cadre du projet. Ainsi, le prolongement du tram T8 enrichit l’offre de transports en commun du territoire et facilite les déplacements au quotidien des usagers.

Un mode de transport accessible, rapide et confortable

Les tramways d'Île-de-France Mobilités, des tramways accessibles

Le projet de prolongement du tram T8 a pour principal objectif d’offrir aux usagers un transport du quotidien confortable et accessible. Le tramway permet à tous les voyageurs de voyager en toute tranquillité dans un véhicule doux, sans à-coup et libéré des contraintes du trafic routier. Il est 100 % accessible aux personnes à mobilité réduite.

Avec un tramway toutes les trois à quatre minutes en heure de pointe et un temps de parcours estimé à 21 minutes, le sud de la Seine-Saint-Denis a enfin un moyen de transport rapide et efficace qui dessert l’intégralité de son territoire.

Le tram T8 et le vélo

De nombreux itinéraires cyclables tout le long de l'itinéraire du prolongement du tram T8

Il n’existe pas actuellement de vrais itinéraires cyclables sur les voies qui constituent le futur parcours du prolongement du tram T8. Le projet de prolongement prévoit de créer des itinéraires cyclables continus tout le long du tracé. Au total, ce sont plus de 5,6 km de voiries dédiées que les cyclistes pourront emprunter en toute sécurité.

Les itinéraires vélo sont constitués de pistes cyclables sur l’ensemble du tracé à l’exception :

  • D’une zone 30 sur l’avenue Jeanne-d’Arc,
  • De bandes cyclables sur l’avenue Leroy-des-Barres, la rue Murger et la rue des Fillettes.

Enfin, des aménagements pour le stationnement des vélos sont prévus à chaque station et au terminus.

Des abris Véligo à chaque station du tram 8

Les prochaines étapes

Bilan de la concertation

Décembre 2019

Études techniques

2020 - 2021

Schéma de principe

2021

Enquête publique

2021

Études détaillées

Travaux

Bilan de la concertation
Études techniques
Schéma de principe
Enquête publique
Études détaillées
Travaux

Le coût du projet

IDFM-T8-euros

Les acteurs

Le maître d'ouvrage : Île-de-France Mobilités

En tant qu’autorité organisatrice des transports en Île-de-France, Île-de-France Mobilités imagine, organise et finance des solutions innovantes pour répondre à toutes les mobilités. À l’écoute des Franciliens, elle travaille chaque jour pour améliorer leurs déplacements quotidiens. Pour cela, elle s’est engagée dans un ambitieux programme de modernisation des transports avec des budgets sans précédent (nouveaux trains et bus, renfort des lignes de bus,…).

Île-de-France Mobilités investit en permanence pour améliorer l’accessibilité dans les gares, ce qui contribue à améliorer le confort de déplacement de l’ensemble des Franciliens. Davantage de moyens sont également déployés pour améliorer la sécurité des voyageurs (renforcement de la présence humaine sur le terrain, développement de la vidéoprotection…). Île-de-France Mobilités pense également la mobilité au sens large en offrant aux Franciliens de nouvelles solutions de mobilités pour leurs déplacements : Parcs Relais, places de stationnement pour les vélos avec les espaces Véligo à proximité des gares, développement des espaces de micro-working dans les gares… Île-de-France Mobilités imagine ainsi en permanence de nouveaux services pour rendre vos déplacements plus simples et plus fluides, avec un réseau de transport qui grandit chaque jour.

Île-de-France Mobilités est le maître d’ouvrage du projet, des études de conception jusqu’à l’enquête publique. Elle finance à 100 % le matériel roulant et le fonctionnement du prolongement du tram T8.

Les partenaires financeurs

De nombreux acteurs publics se sont engagés pour financer le projet des études jusqu’à la déclaration d’utilité publique.

Personnaliser les cookies

Nous avons recours à l'utilisation de traceurs statistiques afin de suivre et d’améliorer la qualité du site. Conformément à la règlementation en vigueur, ces données récoltées sont anonymisées. Vous pouvez accepter l'utilisation de ces traceurs en cochant les cases correspondantes ou les bloquer en les décochant.