(Requis) : mentions obligatoires

Types de fichiers acceptés : pdf, jpg, png. Si vous le souhaitez, vous pouvez compléter votre contribution avec une pièce jointe.
(.jpg, .png, .pdf, .xls, .odt - 5 Mo maximum)
J'accepte de recevoir les actualités du projet dans la ville/le secteur suivant(e) :
Cochez les villes ou secteurs qui vous intéressent

FAQ

Retrouvez ici toutes les réponses aux questions les plus fréquemment posées concernant le projet.

Les impacts du projet

L’insertion du tram implique-t-elle l’abattage d’arbres ? Combien ? Quelles mesures seront prises dans ce cas ?

L’insertion du tramway sera accompagnée de la plantation de nouveaux arbres sur plusieurs axes concernés par l’insertion du tramway. En revanche, à certains endroits, l’insertion du tramway aura une incidence directe sur les alignements d’arbres, du fait des emprises nécessaires ou de la proximité des travaux. Le projet visera à limiter au maximum les impacts sur les arbres, mais lorsque l’évitement sera impossible, il aura pour objectif de restituer et compenser l’intégralité des arbres supprimés. Pour un arbre coupé, ce sont trois arbres qui seront replantés. Dans ce cas, des optimisations seront recherchées dans les études ultérieures en lien avec les communes et les aménageurs pour les restituer au plus près du tracé. Enfin, lors des études ultérieures, la végétalisation de la plateforme tramway sera privilégiée. Globalement, l’arrivée du tramway embellira l’espace public.

Le tram provoquera-t-il des ralentissements pour la circulation automobile (notamment au niveau de la Porte d’Aubervilliers, et des axes chargés comme la rue Pressensé) ?

L’insertion du tramway impliquera la réduction du nombre de voies routières et la modification d’une vingtaine de carrefours pour y insérer une phase de feux permettant de donner la priorité au tramway. L’insertion du tramway s’accompagne ainsi d’une modification complète de certains carrefours aux abords des grands équipements et des grands axes routiers (carrefour Cokerie, Porte d’Aubervilliers, etc.). Des études de trafic ont été réalisées afin de dimensionner au mieux le nombre de voies de circulation automobile, limiter l’impact sur la circulation routière, et permettre une meilleure cohabitation entre les différents modes de déplacement. Le périmètre de ces études ne s’arrête pas au simple tracé du tramway et prend en compte les reports sur les voiries adjacentes, mais aussi le report modal des usagers vers le tramway. Les impacts précis sur la circulation routière seront évalués dans les études ultérieures et présentés lors de l’enquête publique.

Est-ce que l’arrivée du tram réduira le stationnement pour les voitures ? Des places de parking sont-elles prévues à proximité du tracé, proche des stations ?

En raison du gabarit réduit des rues empruntées, le prolongement du T8 va impacter l’offre de stationnement existante le long du tracé. Une attention particulière sera portée sur la restitution des places de livraison. Les impacts précis sur l’offre de stationnement seront évalués dans les études ultérieures et présentés lors de l’enquête publique.

Qu’est-il prévu pour diminuer les gênes liées aux travaux ? Quel dispositif d’information ?

Afin de limiter les gênes occasionnées pendant les travaux, des mesures de communication de proximité sont systématiquement mises en place. Différents outils qui ont déjà fait leurs preuves sur d’autres projets de tram pourront être déployés : des panneaux d’information le long du tracé, une lettre d’information distribuée dans les boites aux lettres des riverains à chaque étape du chantier, des agents de proximité pour renseigner les riverains, etc. Une commission de règlement amiable pourra également être mise en place afin d’indemniser les éventuels préjudices commerciaux. Par ailleurs, les accès aux commerces seront dans la mesure du possible préservés et une signalétique sera mise en place. Concernant les plans de circulation en phase travaux, ceux-ci seront conditionnés au phasage qui sera retenu pour réaliser les travaux. Les itinéraires de déviations éventuels seront arrêtés en lien avec les collectivités et une information préalable sera toujours assurée pour permettre aux riverains et aux usagers de s’organiser. Ces impacts en phase travaux et les dispositifs qui seront déployés seront plutôt étudiés dans les phases ultérieures. Cette thématique sera notamment abordée dans le cadre de l’étude d’impact préalable à l’enquête publique.

Le projet de prolongement en bref

Pourquoi réaliser un prolongement du tram T8 au sud ?

Situées au sud du département de la Seine-Saint-Denis et au nord de la ville de Paris, les communes de Saint-Denis et d’Aubervilliers constituent, avec les 18e et 19e arrondissements de Paris, un territoire dynamique, où de nombreux projets d’aménagement et d’infrastructures vont voir le jour dans les prochaines années, créant de nouveaux logements, bureaux et équipements générateurs de déplacements. Le prolongement au sud jusqu’à Paris permettra d’irriguer ce territoire et de répondre à ses besoins de déplacements avec un mode de transport fiable, fréquent, accessible et confortable. Tout en accompagnant le développement des modes actifs, il permettra d’améliorer le maillage des transports en commun au nord de l’agglomération parisienne, par des correspondances efficaces avec :

  • Le RER B et la future ligne 15 du métro ;
  • La ligne 12 du métro ;
  • Le tram T3b et le RER E à la gare de Rosa-Parks.

Comment s’articulera le prolongement du tram T8 avec le réseau de transport en commun actuel ? Le RER ? Le bus ? Le métro ?

Le projet de prolongement du tram T8 a pour ambition d’être la clé de voûte des autres transports structurants du territoire. Pour ce faire, il est connecté aux lignes de transport suivantes :

  • Les métros 12, 13 et la future ligne 15 du Grand Paris Express ;
  • Les RER B et E ;
  • Le tram T3b.
Une attention particulière sera apportée aux correspondances afin qu’elles soient les plus simples et les plus efficaces possibles pour les usagers. Le réseau de bus sera quant à lui réorganisé avec l’arrivée du tramway. Cette restructuration consiste à favoriser le rabattement des lignes de bus vers les stations du tramway et à éviter les doublons tram/bus, dans une logique de complémentarité.

Combien de temps mettra le tram T8 pour relier Saint-Denis Porte de Paris et Rosa-Parks ?

Le temps de parcours du prolongement entre Saint-Denis Porte de Paris et la gare de Rosa-Parks est évalué à ce stade des études à environ 20 minutes. Pour information, le temps de parcours sur le T8 actuel est de 22 minutes sur la branche Epinay et de 14 minutes sur la branche Villetaneuse pour relier le terminus à Saint-Denis Porte de Paris.

Quelles sont les caractéristiques des variantes d’insertion à Paris Rosa-Parks ? Quelle différence de coût présentent-elles ?

L’arrivée du tram T8 à Rosa-Parks a été étudiée afin de proposer la solution technique qui permette une exploitation optimale du tramway et une correspondance efficace pour les voyageurs, tout en limitant les impacts (foncier, sur la circulation routière, le stationnement, les espaces verts, les concessionnaires, etc.). 

La concertation préalable avait présenté et soumis au débat deux variantes du terminus à Rosa-Parks : 

  • Pour la première, le tramway venait s’arrêter sur au centre du pont de la rue d’Aubervilliers ;
  • Pour la deuxième, le tramway stationnait au sud du boulevard Macdonald, au plus près du passage piéton qui permet d’accéder au parvis nord de Rosa Parks.

Suite à la concertation, aucune des deux variantes n’étant apparue comme satisfaisante, des études complémentaires ont été réalisées. Ces études cherchaient notamment à optimiser les correspondances et à mieux intégrer le terminus dans la ville existante.

Quatre alternatives ont été étudiées. Compte-tenu des inconvénients et des avantages de chaque option, Île-de-France Mobilités et les partenaires du projet envisagent à présent de présenter deux variantes du terminus : 

  • l'une sur une partie de la voirie du boulevard Macdonald, face à l'entrée du parvis Rosa-Parks, permettant des correspondances à niveau avec le tram T3b et le RER E et préservant les arbres bordant le boulevard ;
  • l'autre sur la rue Gaston Tessier face à l'entrée sud de la gare RER Rosa-Parks.

Les stations du prolongement sont-elles déjà programmées ? La proposition est-elle définitive ?

La phase de concertation préalable a notamment permis aux participants d’exprimer leur avis concernant la réalisation de la station Pressensé en même temps que le reste du tracé. Cette volonté exprimée pour favoriser l’intégration du quartier Franc-Moisin a ainsi été écoutée. Cette station, auparavant en mesures conservatoires, sera bien réalisée en même temps que les autres ; faisant passer le nombre de stations de 9 à 10. 

Si une localisation de principe de ces 10 stations a ainsi été retenue au stade DOCP, la concertation a pour but de recueillir les avis du public quant à leur localisation précise. Leur positionnement sera ainsi affiné dans les phases ultérieures au regard des enseignements de la concertation et de la précision accrue des études techniques. Leur nom est provisoire.

Quelles sont les prochaines étapes du projet ?

Il faut compter 8 à 10 ans entre la concertation et la mise en service de la ligne. Cette dernière dépend de certains délais incontournables, comme les délais d’obtention des autorisations administratives et les délais d’acquisition foncière. En outre, le calendrier résulte également de certaines caractéristiques des ouvrages à construire, qui ne seront définis que dans la suite des études et dont le temps de réalisation dépend beaucoup des modalités constructives. Enfin, le planning dépend aussi beaucoup de la durée des travaux concessionnaires, qui peuvent prendre beaucoup de temps.

Le planning sera précisé au moment suite à l’enquête publique en 2023.

Une fois la déclaration d’utilité publique obtenue, qui constitue l’autorisation de projet, viennent les phases d’études techniques avancées préalables à la phase travaux.

Quel est le coût du projet ?

Le coût du projet a été préalablement estimé, pour la phase de concertation préalable, à environ 180 M€ HT aux conditions économiques 2017, hors matériel roulant. Ce montant est en cours de réévaluation et un coût actualisé sera produit pour l’enquête publique. Il sera encore précisé au fur et à mesure des études.

La concertation continue

À quoi sert la concertation continue ?

La phase de concertation continue est menée par Île-de-France Mobilités dans le cadre des études complémentaires sur le projet de prolongement du tram T8. Ces nouvelles études apportent leur lot d’évolutions qu’Île-de-France Mobilités, dans sa démarche de dialogue avec les publics, souhaite présenter aux riverains, aux usagers, aux acteurs économiques, aux associations... Cette nouvelle phase de concertation sera, ainsi, l’occasion de discuter des évolutions et d’affiner le projet dans la perspective de l’élaboration du schéma de principe en prévision de l’enquête publique qui se déroulera en 2023.

Quels sujets sont soumis à la concertation ?

La concertation continue est l’occasion de mettre en débat de nombreux sujets et enjeux, avec notamment :

  • Les aménagements cyclables tout le long du tracé ;
  • L’insertion du tram et sa complémentarité avec les autres modes de transport ;
  • Les besoins des riverains et usagers du territoire...
Elle aborde également des enjeux spécifiques géolocalisés :
  • L’insertion du tramway le long du parc de la Légion d’Honneur ;
  • L’insertion des stations Pressensé et Casanova ;
  • L’insertion du tramway sur l’avenue d’Aubervilliers et la place Skanderbeg ;
  • L’insertion du terminus à Rosa Parks.

Quels dispositifs de participation publique sont déployés ?

Plusieurs modalités sont mises à disposition du public. Deux balades exploratoires seront organisées. La première couvre le secteur de l’avenue d’Aubervilliers - Rosa Parks. Ainsi, les participants peuvent donner leurs avis sur la variante du terminus à Rosa Parks et découvrir le tracé et l’insertion du tramway sur le secteur sud. La deuxième balade concerne le quartier Franc-Moisin. Elle est l’occasion de présenter l’insertion des stations et les impacts du tramway directement sur le terrain. Ces balades sont suivies d’un temps en salle pour donner toutes les informations nécessaires, recueillir les avis et répondre aux questions des participants. Parallèlement, une rencontre de proximité se déroulera à Front Populaire pour aller au contact des habitants et des usagers du quartier. Ce temps d’échange permettra d’informer et de recueillir des avis directement sur un des lieux de passage du tramway. Deux ateliers en ligne seront aussi menés avec les acteurs économiques du territoire et les associations de cyclistes afin d’entendre leurs attentes et de répondre à leurs questions. Enfin, pendant toute la durée de la phase de concertation continue, une carte interactive sera accessible sur le site du tram T8 via ce lien. Le participant pourra ainsi découvrir le tracé et les détails du projet avec des points d’informations consultables tout en ayant la possibilité déposer des contributions pour exprimer ses attentes sur des points particuliers et localisés.

Qu'est-ce qui a changé depuis la concertation préalable ?

La phase de concertation préalable et les études complémentaires menées depuis deux ans et demi ont révélé de nouveaux enjeux provoquant des évolutions par rapport au projet présenté en 2016. 

Tout d’abord, la station Pressensé sera réalisée en même temps que le reste du tracé grâce aux avis recueillis lors de la précédente phase de concertation. 

L’autre sujet qui avait longuement été débattu lors de la concertation préalable concernait l’insertion du terminus à Rosa Parks. Les deux variantes qui avaient été présentées n’étaient finalement pas apparues comme optimales. Quatre alternatives ont été étudiées. Compte-tenu des inconvénients et des avantages de chaque option, Île-de-France Mobilités et les partenaires du projet envisagent à présent de présenter deux variantes du terminus : 

  • l'une sur une partie de la voirie du boulevard Macdonald, face à l'entrée du parvis Rosa-Parks, permettant des correspondances à niveau avec le tram T3b et le RER E et préservant les arbres bordant le boulevard ;
  • l'autre sur la rue Gaston Tessier face à l'entrée sud de la gare RER Rosa-Parks.

Enfin, suite à ces études complémentaires, IDFM approfondit les différentes possibilités d’insertion du tram T8 pour réduire l’impact sur les arbres et assurer des itinéraires cyclables alternatifs. 

Les nouveaux aménagements

Des aménagements cyclables et piétons sont-ils prévus le long du tracé ? La continuité de ces cheminements tout le long du parcours sera-t-elle assurée ?

La réalisation d’un tramway est l’occasion de repenser le partage de l’espace public entre le tramway, les voitures, les vélos et les piétons. Davantage de place sera ainsi donnée aux déplacements piétons et aux cycles et une attention particulière sera portée aux arbres. Le tramway améliorera ainsi l’usage des espaces pour tous mais aussi le cadre de vie. Ces aménagements seront pensés en articulation avec les opérations urbaines présentes le long du tracé. L’objectif est d’accompagner le tracé du tram T8 par un aménagement cyclable continu.

Les stations seront-elles accessibles aux personnes à mobilité réduite (PMR) ?

L’ensemble des quais et stations du prolongement seront accessibles à tous. Les rames seront également accessibles grâce à un plancher bas. Pour cela, il est prévu des rampes d’accès dotées d’une pente inférieure à 5% et d’une lacune (vide entre le matériel roulant et le quai) inférieure à 2 cm pour permettre l’accessibilité du tramway aux personnes à mobilité réduite sur l’ensemble du quai. Les équipements et services proposés en station seront également adaptés aux PMR.